Tous les gestionnaires de pages professionnelles Facebook ont leur regard attiré par ce mystérieux bouton « booster la publication ». Ce bouton apparaît dans le contenu publié sur la page, et permet de le sponsoriser grâce à du budget publicitaire.

Seulement, vous ne devriez pas l’utiliser. JAMAIS malheureux !

Le boost est un mauvais retour sur investissement

Cette fonctionnalité est conçue pour placer rapidement du budget publicitaire sur une publication. Mais elle n’est pas conçue pour générer les publicités les plus efficaces.

La configuration de l’annonce est très limitée, et Facebook créé sous le tapis une campagne publicitaire avec pour objectif « Interaction avec une publication » (ou « vues de vidéos » pour du contenu vidéo). Très problématique lorsque vous souhaitez générer du trafic vers un lien externe (votre blog ?).

Les objectifs de campagne sont la façon dont Facebook fait jouer son algorithme d’affichage des publicités. Selon l’objectif, il ne va pas proposer le contenu aux mêmes personnes ni au même moment.

Vous pouvez choisir un objectif plus pertinent avec le véritable gestionnaire de publicités de Facebook :

Utilisez le Business Manager pour gérer des campagnes publicitaires efficaces

Le Business Manager est l’interface d’administration de vos pages professionnelles. Vous pourrez y consulter des statistiques avancées sur votre audience, créer des campagnes publicitaires optimisées, configurer des Facebook Pixels pour tracker et mieux cibler les visiteurs de votre site web, etc.

Surtout, vous pourrez gérer plus finement vos campagnes publicitaires.

La personalisation de l’audience pour mieux cibler

Il existe 3 audiences pré-configurées dans la création d’une campagne publicitaire :

  • Personnes qui aiment votre page
  • Personnes qui aiment votre page et leurs amis
  • Personnes dans votre région

Ces audiences sont intéressantes pour des cas particuliers. En général, vous allez vouloir utiliser le ciblage avancé.

Vous pouvez utiliser une audience que vous avez déjà paramétré (le trafic tracké avec un Facebook Pixel par exemple), ou définir une nouvelle audience personnalisée.

L’intérêt ? Cibler au mieux les personnes susceptibles d’être intéressées par votre contenu, et donc améliorer votre retour sur investissement publicitaire. Nous vous invitons à consulter notre article sur l’importance du ciblage dans la communication.

Vous pouvez par exemple cibler les personnes qui aiment les campings, qui ont entre 18 et 35 ans et qui vivent en France:

Ciblage avancé campagne publicitaire Facebook

Dans un « boost », vous avez aujourd’hui accès à la création d’audience personnalisée (ce n’était pas le cas il y a quelques années). Mais elle est plus limitée que dans le Business Manager.

Choix des emplacements publicitaires

Encore un autre écueil lorsqu’il s’agit du « boost » de publications.

Vous avez seulement la possibilité de désactiver Instagram dans le réseau publicitaire. Parce que oui, Instagram fait partie du groupe Facebook et ils ont décidé d’harmoniser l’expérience annonceur entre les 2 plateformes.

placement automatique d'annonces publicitaires sur Facebook et Instagram

Dans le Business Manager, vous pouvez aller beaucoup plus loin dans la personnalisation de l’affichage. En choisissant un objectif de trafic (versus interaction avec la publication, comme c’est le cas avec le boost), vous aurez accès à des nouveaux emplacements publicitaires comme les story Instagram ou Messenger.

Selon votre business, vous aurez aussi peut-être intérêt à ne garder que l’affichage sur mobile. Ou au contraire à l’éviter : il n’est pas rare de constater un taux de conversion plus faible sur mobile où l’expérience d’achat et de contact est moins évidente que sur desktop.

En résumé: ne jamais utiliser le Boost

Certes, passer par le Business Manager demande un peu plus de temps de configuration pour chaque campagne. Et demande un effort d’apprentissage pour comprendre l’interface.

L’objectif final étant de générer plus de prospects et de ventes, il est dommage de se cantonner à simplement un retour sous forme d’engagement comme cela est limité par le boost.

Si vous gérez des budgets conséquents, vous avez intérêt à passer quelques minutes supplémentaires pour améliorer le retour sur investissement de vos campagnes 😉